prix ravalement de facade

Prix d’un ravalement de façade

    Combien coûte un ravalement de façade réalisé par un professionnel ? Quelles sont les obligations légales attachées à ce type de travaux ? Le tarif de ravalement d’une façade de maison ou d’un immeuble dépend de plusieurs choses. Des prestations réalisées par le ravaleur dans un premier temps.

    Le ravalement de façade est plus que nécessaire. Elle est obligatoire dans certains secteurs. Son objectif est de permettre à une habitation de retrouver ses performances originelles et son état de base.

    Un ravalement de façade permet de rénover un bâtiment afin de préserver l’intégrité de ses murs, rajeunir la façade, améliorer l’isolation phonique, optimiser les performances énergétiques et réduire les risques d’humidité.

    Certains choisissent de coupler le ravalement avec la pose d’une isolation extérieure. L’opération est alors éligible à plusieurs aides comme l’éco prêt à taux zéro, la prime d’énergie ou le crédit d’impôt.

    Ravaler la façade d’un immeuble ou d’une maison est un chantier de grande ampleur qui nécessite obligatoirement de protéger les fenêtres. Cette opération est aussi accompagnée de l’installation d’échafaudages permettant de masquer la façade pendant les travaux.

     

    Pourquoi et quand faire un ravalement de façade ?

     

    Une façade en mauvais état peut causer de nombreux désagréments. Comme des infiltrations d’humidité dans les murs extérieurs présentant des fissures. La conséquence de cela est de générer des pertes thermiques et une mauvaise isolation. S’en suit une hausse de la facture énergétique pour les habitants.

    Le principe du ravalement de façade est plutôt simple : il s’agit de conserver l’intégrité des murs et des façades. Cela permet de maintenir les murs en bon état, pour assurer un bâti sain. Ces travaux conséquents sont en principe confiés à des professionnels expérimentés car ils nécessitent un réel savoir-faire.

    Le ravalement de façade est en réalité bien plus qu’un simple toilettage du bâtiment. Il s’agit de mettre en place une série d’actions destinées à donner un coup d’éclat aux murs extérieurs. Cette opération est financièrement à la charge du propriétaire ou des copropriétaires.

    La rénovation tient compte de plusieurs éléments, comme l’état général de la façade, les éventuels problèmes à traiter. Elle se décompose en plusieurs étapes : nettoyage ou décapage, réparation, traitement, finitions, protection.

    Quand procéder à un ravalement de façade ? En règle générale, il se réalise tous les 15 ans. La loi impose de l’effectuer tous les 10 ans à Paris et dans d’autres villes de France soumises à un arrêté préfectoral. Il s’agit de l’arrêté du 27 octobre 2000.

    Les articles L132-1 à L132-5 du Code de la Construction et de l’Habitation encadrent légalement ce type de travaux. La responsabilité des propriétaires peut être engagée en cas de non-respect de ces dispositions légales.

    Dans le cadre de la loi ALUR, tous les travaux de ravalement de façade réalisés depuis janvier 2017 entraînent pour les copropriétés l’obligation de réaliser des travaux d’isolation en parallèle. En outre, l’isolation doit respecter les contraintes thermiques de la RT 2012.

    Les dérogations à cette règle concernent surtout l’architecture du bâti. Si le bâtiment est situé dans une zone sauvegardée ou que les travaux d’isolation sont susceptibles de causer un dommage à l’architecture du bâtiment, les copropriétés sont dispensées de respecter cette règle.

    Si le ravalement de façade nécessite l’installation d’un échafaudage empiétant sur la voirie, le propriétaire devra obtenir au préalable une autorisation d’occupation temporaire du domaine public. Si le ravalement trouble la circulation publique, il faudra demander l’obtention d’un arrêté de circulation.

    Dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU), chaque commune détermine les nuances de couleurs autorisées pour les travaux de ravalement. Il est préférable de se renseigner auprès du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de sa région avant de débuter les travaux et de choisir les couleurs de la façade.

     

    Facteurs de prix pour ravaler sa façade

     

    Le tarif d’un ravalement de façade inclut plusieurs éléments comme le nettoyage des murs, leur réparation et leur ravalement.

    Son prix est fonction de plusieurs critères, comme le type de revêtement, la composition de la façade, la nécessité d’un échafaudage, l’état général du bâtiment. Le prix varie ainsi de 30 € à 120 € le m².

    Pour un ravalement de façade sans échafaudage et avec de la peinture, comptez environ 50 €/m². Pour un ravalement avec de l’enduit, comptez entre 30 et 80 €/m². Le devis sera moins élevé si le professionnel utilise un enduit monocouche plutôt qu’un enduit à la chaux ou un enduit crépi.

    Les ravalements ayant besoin d’un échafaudage sont plus onéreux. En effet, la pose d’un échafaudage représente environ 25 % du montant total du devis, ce qui peut constituer une somme conséquente.

    Le nombre d’étages rentre également en ligne de compte. Il en va de même de l’état d’origine de la façade. Plus elle est en mauvais état et présente des fissures, et plus les prix seront élevés.

    Certaines aides existantes peuvent venir alléger la facture. C’est le cas du crédit d’impôt, des subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat, les aides locales, le prêt à taux zéro ou encore la prime d’énergie.

     

    Prix d’un ravalement de façade au m²

     

    Prix d’un ravalement de façade au m² :

     

    Type de prestationPrix au m²
    Nettoyage préalable de façadeDe 4 à 30 €/m²
    Traitement de la façadeEntre 10 et 100 € le mètre
    Peinture de la façade (imperméabilisation)Entre 30 € et 50 €/m²
    Enduit monocoucheEntre 20 € et 30 €/m²
    Enduit multicoucheEntre 30 € et 50 €/m²
    Finition en crépiEntre 20 € et 70 €/m²
    Maçonnerie : pierre de taille, briqueEnviron 40 €/m²

     

    ravalement facade prix
    Le coût d’un ravalement de façade varie notamment selon qu’il s’agit de travaux esthétiques ou de maçonnerie

     

    Prix d’une remise à neuf des murs extérieurs

    On distingue deux sortes de ravalement de façade. Soit il s’agit de préserver l’intégrité des murs et leur étanchéité. Dans ce cas, le ravalement est maçonné. Soit il s’agit simplement de remettre à neuf les murs du bâti.

    Il s’agira d’un ravalement de façade esthétique, opportun si la façade s’est décolorée ou salie au fil des années sous l’effet du rayonnement solaire, des conditions météo ou de la pollution. Pour connaître l’ampleur des travaux à réaliser, il est nécessaire de faire procéder à un diagnostic par un professionnel.

    Pour une simple remise à neuf des murs extérieurs, comptez environ 30 €/m². Il s’agira principalement de nettoyages et d’enduit sur le mur de la façade extérieure. Cela signifie que pour une façade de 100 m², vous en aurez pour 3 000 €. A ce prix vient s’ajouter celui de la main d’œuvre.

     

    Prix d’une rénovation et d’un ravalement complet de façade

    Si un nettoyage et de la peinture ne sont pas suffisants, le ravaleur devra réparer les défauts de la façade (fissures, étanchéité notamment). En premier lieu, il traitera les fissures ainsi que les éléments d’étanchéité comme les joints.

    En fonction du type de travaux, comptez un prix différent. En moyenne, vous en aurez pour 7 000 €, main d’œuvre et matériels inclus. Le coût moyen d’un ravalement de façade s’élève à 80 € le m² en moyenne.

    Pour la projection d’un enduit sur la façade, prévoyez environ 40 € le m². Pour une imperméabilisation d’un mur de façade en mauvais état, comptez environ 70 €/m² et 40 € si le mur de façade est plutôt en bon état.

    Le sablage de la façade est de 65 €/m² en moyenne, tandis que le tarif d’intervention d’un façadier professionnel est compris entre 30 € à 50 € HT de l’heure.

     

    Quel professionnel contacter pour ravaler une façade ?

     

    Pour procéder au ravalement de sa façade, il est indispensable de faire appel à un professionnel. Le ravaleur de façade sera à même de faire un diagnostic de la façade et de déterminer l’ampleur des travaux.

    Faire appel à un architecte peut aussi s’avérer nécessaire, bien que non obligatoire. Comptez environ 10 % de plus sur votre devis. Ce dernier rédigera le cahier des charges et aura comme autres rôles de choisir l’artisan, de suivre l’évolution du chantier et d’effectuer la réception en veillant à l’absence de malfaçons.

    DEVIS GRATUIT

    Laissez un commentaire

    Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.
    Les rubriques obligatoires sont marquées *