tarif desamiantage professionnel

Prix d’un désamiantage

    On appelle désamiantage l’ensemble des opérations visant à retirer les matériaux contenant de l’amiante dans un bâtiment. Cette intervention est particulièrement complexe et l’amiante est considéré comme un matériau dangereux.

    Utilisée largement dans le secteur du bâtiment durant de nombreuses années, notamment du fait de son faible coût et de sa résistance, l’amiante a été à l’origine de nombreuses maladies. Son utilisation est strictement interdite depuis 1997. Néanmoins, nombreux sont les bâtiments à encore en contenir. Cela nécessite alors régulièrement des opérations de désamiantage.

    Quel est le coût d’un désamiantage ? Comment prévoir son budget lorsque son bâtiment contient de l’amiante ? Si cette opération est indispensable pour la santé de ses habitants, elle a aussi un coût à ne pas négliger, qui sera notamment fonction des difficultés du chantier et de la nature des déchets.

    En fonction des diverses prestations et de la teneur générale des lieux en amiante, le prix variera fortement. En la matière, quelle réglementation s’applique ? Et qui pouvez-vous contacter pour procéder à un désamiantage ?

    Nous vous proposons un tour d’horizon de la procédure de désamiantage, pour connaître sa réglementation, son prix total et pour savoir vers qui vous tourner afin de réaliser cette prestation.

     

    tarif pour desamiantage
    Le désamiantage est une opération délicate. Son prix dépend de plusieurs critères.

     

    Tarif d’un désamiantage

     

    Tarif d’un désamiantage :

     

    Type de prestationPrix du désamiantage
    Diagnostic préliminaireEntre 80 € et 160 €
    Désamiantage des murs extérieurs en fibrociment sans collecte des déchetsEntre 25 € à 35 € le m²
    Désamiantage de plaques ondulées en toiture sans collecte de déchetsEntre 20 € et 45 € le m²
    Désamiantage des dalles de sol sans collecte de déchetsEntre 20 € et 130 € au m²
    Retrait et enlèvement des déchets de l’amiante (matériau classe I)Entre 300 € et 500 € la tonne

     

    Réglementation en matière d’amiante

     

    Bien que la présence d’amiante soit avérée, le désamiantage n’est pas toujours rendu obligatoire par la législation française. En effet, cette opération est exigée uniquement selon certaines circonstances :

    • si la quantité d’amiante détectée au moment du diagnostic est supérieure à 5 fibres par litre d’air. Dans ce cas, l’intervention de professionnels est exigée, dans un délai de 3 ans
    • si le bâtiment a été construit avant le 1er juillet 1997 et avant sa démolition

    L’amiante est considérée comme étant un matériau particulièrement dangereux. Composée de fibres plus fines qu’un cheveu, l’amiante se dépose au fond des poumons par inhalation et provoque des pathologies pulmonaires, pouvant aller jusqu’au cancer du poumon.

    Depuis 1997, un décret est venu interdire de manière officielle la présence d’amiante dans les constructions, peu importe les fibres et les produits qui en contiennent. Cette réglementation a 3 objectifs : protéger la population, protéger les travailleurs et protéger l’environnement.

    Toute opération sur ce type de matériau est particulièrement délicate et doit respecter une réglementation stricte. La première des étapes reste le diagnostic amiante, afin de vérifier si le bâtiment contient bien de l’amiante. Depuis le 1er janvier 2002, ce diagnostic doit être réalisé avant la démolition, la mise en location ou la vente d’un bien immobilier.

    Dans le cas d’une vente immobilière portant sur un bâtiment datant d’avant 1997, le vendeur doit obligatoirement remettre à l’acheteur un état détaillé de la présence d’amiante dans le bien immobilier. Ce document doit être remis au plus tard le jour de la signature du compromis de vente.

    Le désamiantage est soumis au respect scrupuleux de plusieurs étapes :

    1. le dépoussiérage des surfaces concernées
    2. le confinement de la zone du chantier visée, afin d’éviter toute infiltration de fibres d’amiante à l’intérieur
    3. le retrait des éléments contenant de l’amiante ou étant rentrés en contact avec cette dernière
    4. l’étape d’encapsulage, autrement dit la pulvérisation des éléments ne pouvant être retirés, risquant de provoquer une importante libération de fibres d’amiante
    5. le recouvrement par mise en place d’un revêtement adapté
    6. le nettoyage en profondeur des zones traitées
    7. les contrôles réglementaires pour vérifier que l’amiante a été éradiquée en totalité
    8. la gestion des déchets, devant obligatoirement être traités dans un centre spécialisé.

    S’il apparaît que vous devez réaliser un retrait de l’amiante, vous devrez impérativement respecter le délai de 36 mois (soit 3 ans). En cas de manquement à cette obligation légale, le propriétaire du bien immobilier contenant l’amiante s’expose à des sanctions pénales importantes.

    De manière générale, prévoyez un budget compris entre 20 et 40 € le m² pour tout type de travaux de désamiantage et entre 150 € et 500 € la tonne de déchets à retirer par un professionnel.

     

    Qui contacter pour un désamiantage ?

     

    Le diagnostic obligatoire doit obligatoirement être réalisé par le propriétaire du bâtiment auprès d’un technicien expérimenté de la construction. Il peut soit s’agir d’un technicien de la construction avec une assurance particulière, soit d’un contrôleur technique agréé par le ministère des équipements. Si le besoin s’en ressent, le technicien de la construction pourra prélever des éléments, alors envoyés vers un laboratoire accrédité pour analyses.

    Les laboratoires accrédités par le Comité français d’accréditation sont les seules structures en mesure d’analyser les échantillons et de mesurer le taux de fibres d’amiante. Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter les laboratoires accrédités sur le site du Comité français d’accréditation.

    Depuis le 1er janvier 2002, et avant toute démolition, vous devez faire appel à un professionnel qui viendra faire un repérage préalable des matériaux de votre bâtiment contenant de l’amiante ou bien étant susceptibles d’en contenir. Il est nécessaire de faire appel à une entreprise spécialisée et agréée par un organisme de certification.

    Pour les travaux de démolition, il vous est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié. En la matière, vous avez le choix entre une entreprise de démolition ou une entreprise de désamiantage. Il est à noter que les entreprises réalisant les opérations de désamiantage doivent obligatoirement avoir les compétences adéquates et un certificat de qualification pour toutes les étapes. Les modalités des formations nécessaires à l’obtention de cette qualification professionnelle sont établies par l’arrêté du 23 mars 2012.

    Depuis 1949, la certification Qualibat, reconnue par le ministère du Logement, permet de mesurer les entreprises de désamiantage contrôlées au niveau de l’assurance civile professionnelle, de la fiscalité, de la compétence professionnelle et des compétences techniques. Opter pour une entreprise de désamiantage qualifiée Qualibat vous permettra donc d’être assurés d’avoir choisi un professionnel de qualité, possédant tout le matériel adapté et vous assurant une sécurité optimale. Vous pouvez consulter la liste des entreprises certifiées sur le site officiel de Qualibat.

    DEVIS GRATUIT

    Laissez un commentaire

    Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.
    Les rubriques obligatoires sont marquées *